La colline aux pierres


Photo en grand format ici!

Deux pierres face à face qui sortent de terre: hasard de la nature? Intervention humaine?

Un des espaces les plus singuliers, sans doute également parmi les plus celtiques du Passais: une colline planté de chênes têtards centenaires et habité par la présence insolite et énigmatique d’ une multitude de pierres (des « biseux ») qui sortent de terre.
Avec à proximité un superbe menhir en bordure d’un mini bosquet (lambeau de la mythique forêt de Brocéliande, forêt qui s’étendait au Moyen-Age jusqu’à Bellême dans l’Orne).
Un espace hors norme (au centre d’un triangle composé par Le Pas, St Siméon et Gorron), qui pour l’instant a échappé, grâce à sa celtitude, à la normalisation tristement rentabiliste du paysage (Passage du Bosc à la morne plaine à mais!).

« …Arthur, (le roi) qui tient son nom du an Arzhou breton qui signifie « la colline aux pierres », variante du breton Arzh, issu de la racine celtique irlandaise ART, la pierre, et proche du gaélique aartan, le galet,.. »
G Bertin, La Pierre et le Graal, Editions Véga 2006.

Laisser un commentaire