La vallée de la Varenne

var2

"Le Pont sous l’eau"

 

La Varenne prend sa source près de Messei dans l’Orne (Basse Normandie) et termine sa course dans la Mayenne (dans le département du même nom). Sa trajectoire est Nord-Sud. Les terres qu’elles traversent sont celles du Bas-Maine (Parc Normandie-Maine ): terres de granite et de schistes briovériens. Les schistes se sont formés à l’ère précambrienne (650 à 900 millions d’années), période où la mer recouvre l’Europe du Sud; c’est la pression de la mer sur les dépôts de vase qui donne naissance à ces formations. Le granite quant à lui provient d’une remontée de magma (600 à 650 millions d’années).

Le Mont-Margantin (270m) est le point culminant de cette vallée. C’est une colline singulière, plantée sur ses flancs de poiriers à cidre majestueux, paysage magnifique au printemps avec la floraison des arbres. Autrefois considéré comme repaire des sorciers du bocage et lieu de sabbats nocturne, ceux des Prêtresses d’Eros, le Mont Margantin est également connu pour ses processions (processions mises en place par l’église catholique en réaction aux pratiques païennes), celles en l’honneur de l’ermite St Ernier, en sa qualité de "patron des cultivateurs et de protecteur des moissons", a perduré dans sa forme traditionnelle jusqu’en 1978. St Ernier, qui donne au mont une dimension arthurienne, son hagiographie, d’après des chercheurs, présentant des parallèles avec Léonce de Payerne, héros chevaleresque de la Table Ronde.

 

Mont Margantin

 

De son sommet, par une belle journée d’avril (une bonne averse suivie d’une lumineuse éclaircie!), on peut ressentir les mêmes sensations qu’éprouvent le savant James Lovelock à propos du Brent Tor (une colline dans le Devon en Grande-Bretagne) :

"Au sommet du Brent Tor, on a toujours l’impression d’être en un lieu sacré, comme si c’était là que Dieu et Gaïa se rejoignaient. Le Brent Tor et autres lieux similaires servent de point de référence sains permettant de mesurer l’ampleur de la maladie qui affecte le paysage urbain ou rural actuel."(1)

La Varenne coule tranquillement à une distance de 4km du Mont-Margantin, à l’ouest, c’est la direction du Mont- St Michel (65 km à vol d’oiseau). Sans la voir quand on regarde intensément vers cette destination, avec une belle lumière, on "sent" quelque chose de maritime, on voit la mer sans la voir, on l’entrevoit comme dans un songe. C’est à Domfront que la vallée est la plus encaissée (une crête de grès armoricain), de l’esplanade de l’ancienne forteresse nous dominons la vallée et de vastes étendues, au sud (la trajectoire de la rivière), nous apercevons le Mont- Margantin, en contrebas, juste au bord de la Varenne, Notre Dame Sous l’eau, élégante église romane et pas très loin, peut être, le "Pont sous l’eau".

Joel Douillet.

 

(1) James Lovelock. "Gaïa. Comment soigner une Terre malade". Editions Robert Laffont. Paris 1992. Edition originale: "Gaïa, the practical Science of Planetary medicine". Gaïa Books, Ltd, London, 1991. Gaïa dans la mythologie grecque est le nom donné à la Terre. Pour Lovelock Gaïa est une théorie (la sienne) selon laquelle la Terre est une entité vivante, entité à l’instar des autres organismes vivants, organismes autorégulés en vue d’un état favorable à la vie.

 

 

Laisser un commentaire